A VOS AGENDAS!

J’entends toujours dire que Genève est une ville où il n’y a rien à faire et que l’on s’y ennuie. Je l’ai moi-même dit à plusieurs reprises. Avec un peu de recul, j’ai réalisé que cela n’était pas le cas.

J’ai donc décidé de vous prouver que oui, Genève est une ville où il y a un tas de choses à faire si l’on prend la peine de chercher un peu!

Allez, je suis gentille, je vous ai mâché le travail. Voici ma sélection d’évènements pour le mois de novembre. Vous me remercierez!

4 novembre: Swiss Comedy Club @Chat noir

Tous les premiers mercredis du mois, le Chat noir accueille le Swiss Comedy club. Si vous avez envie de décompresser de la longue journée de travail que vous avez dans les pattes ou simplement passer une bonne soirée, c’est « The Place To Be ». Barres de rire garanties!

6 novembre : Madias @Salle Antoine Verchère

Madias est un groupe genevois, aux sons aériens et jazzy, composé de Marie-Anne à la voix et de Jacky à la guitare. Idéal si vous voulez passer une soirée dans une ambiance chaleureuse et décontractée.

PS: leur album est disponible sur iTunes !

7 novembre: Free Walk Geneva

Plongez-vous dans la peau d’un touriste le temps d’une visite guidée de Genève! Le «Free Walk Geneva» propose deux visites journalières: la « Heart of Geneva tour » et la « International Geneva Tour », dont le lancement est prévu début novembre. Les points de rendez-vous sont à 11 heures à la Place Bel-air et, respectivement devant la « Broken Chair » à la Place des Nations. Ces visites sont gratuites, mais rien ne vous empêche de donner un pourboire au bénévole.

NB: Un bon niveau d’anglais est requis puisque les visites sont très souvent en anglais.

11 novembre: L.E.J + silent party @Le Manège, Les Créatives festival

Les Créatives Festival, c’est un festival qui présente des artistes 100% féminines et qui aura lieu du 11 au 29 novembre 2015. Cette édition sera inaugurée par un concert du groupe L.E.J, vous savez, les trois petites françaises propulsées sur le devant de la scène grâce à leur reprise des tubes de l’été 2015!

A ce propos, je recherche deux billets pour cet évènement si quelqu’un en a en trop !

13 novembre: Courts métrages @Pitoëff, Festival tous écrans

Du 6 au 14 novembre aura lieu le Festival tous écrans. Sa programmation, très riche, vous donne l’embarras du choix! J’ai, pour ma part, sélectionné la soirée du 13 novembre où des courts métrages seront diffusés au théâtre Pitoëff.

15 novembre: les jours vintage @Palexpo

Organisé du 13 au 16 novembre dans le cadre des automnales, ce salon leur apporte un véritable coup de fraîcheur ! On peut y faire des emplettes, se faire coiffer, manger ou encore découvrir des créateurs dans le vent, le tout dans une ambiance vintage. Je l’ai découvert l’année dernière et pour moi, c’est un must! Thème de cette édition: « Hippie chic », ça promet!

20 novembre: Barkavin @Jardin anglais

Salon des vins et eaux-de-vie de Genève. Tout est dit…

21 novembre: Casse noisette @Grand Théâtre

Le célèbre ballet de Tchaïkovski est de retour au Grand-Théâtre du 21 au 29 novembre prochain. Ayant déjà eu la chance d’assister à ce ballet en 2007, j’irais peut-être me replonger dans la magie de Casse Noisette, le temps d’une soirée.

22 novembre : Escape Game Geneva

Si vous voulez faire une activité amusante et ludique en famille ou entre amis, et bien ce jeu d’énigmes est pour vous! L’escape Game offre trois salles aux ambiances très différentes. Pour les novices, je vous conseille de commencer par « les experts Genève » où vous serez plongés au coeur d’une enquête de police.

26 novembre: Soirées “Living Room” tous les jeudis @Cercle des bains

Aux nostalgiques de la SIP, ces soirées sont faites pour vous! Ouvert tous les jeudis, le Living Room est idéal en after-work!

29 novembre: Les dimanches ouverts @Carouge

Comme chaque année, les commerces de Carouge vous accueillent les 4 dimanches avant Noël. Vous pourrez en profiter pour préparer vos cadeaux ou simplement vous balader dans les jolies rues carougeoises.

Bon mois de novembre à tous,

Mandy

COMMENT JE SUIS TROP BELLE!

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un article dans lequel je vais vous expliquer à quel point je suis trop belle (je garde ça pour une prochaine fois…). Il s’agit simplement du nom d’un stage de théâtre organisé par le collectif du pif, auquel j’ai eu la chance de participer, le temps d’un week-end caniculaire du mois d’août. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, ni à quelle sauce j’allais être mangée. Les seules consignes reçues  étaient de prendre une tenue dans laquelle je me sens à l’aise « pour les acrobaties », des chaussures à talons et une tenue dans laquelle je me sens « trop sexe ». Bon, et bien ça promet!

A mon arrivée, un peu stressée et de mauvaise humeur, je découvre, en haut des escaliers, une jolie brune aux yeux bleus. J’ai tout de suite compris qu’elle officierait en tant que maîtresse de cérémonie: c’était Rebecca.La féminité et l’image de soi étaient au cœur de ces deux journées: prendre conscience de sa féminité et l’accueillir à bras ouverts (ou du moins cohabiter pacifiquement); vivre pleinement sa féminité et en assumer toutes ses parcelles: tels étaient les mots d’ordre!

Comme ce stage était réservé aux filles, il est clair qu’on ne pouvait pas passer deux jours sans verbaliser un minimum (vous n’allez pas me contredire). Après avoir fait quelques exercices afin d’ouvrir nos chakras et de nous libérer de toutes les tensions accumulées au cours de la semaine, nous avons consacré cette première journée à des exercices ayant pour but l’exploration de nous-même, de nos émotions ou encore du regard que l’on porte sur soi. Notre féminité s’exprime, à premier abord, par notre physique, mais elle s’exprime également par notre façon d’être, comme notre sensibilité, notre gentillesse, ou encore notre empathie, pour ne citer que ces trois.

Après cette première journée riche en émotions, on est alors passée aux choses sérieuses en abordant notre façon de nous exprimer à travers notre corps. Battle de danse, chorégraphie sensuelle, duos de folie, cette dernière partie, très enrichissante (et aussi très drôle), nous a notamment permis de prendre conscience de nous atouts afin de nous en servir.

Cela fait déjà un petit bout de temps que je travaille sur l’image que j’ai de moi-même, sur ma relation à mon corps et ces deux jours ont été plus que bénéfiques. Au début, je dois avouer que j’étais plutôt « crispée », grande timide que je suis… « Non mais comment je vais faire pour me livrer à une bande d’inconnues? » Et puis les choses se sont faites naturellement, de manière progressive. Je me suis peu à peu laissée aller et suis gentiment allée au-delà de ma timidité et de mes limites (c’est le cas de le dire).

Notre corps étant le temple de notre féminité, il est important de l’aimer et de le chérir (jusqu’à ce que la mort nous sépare). Souvent, nos complexes divers et variés nous empêchent d’assumer notre féminité, mais surtout d’en prendre conscience, ce qui est malheureusement trop fréquent. Dans d’autres cas, on n’assume pas notre « bombassitude » car on a simplement peur de passer pour des écervelées ou d’être (trop) regardée, voire jugée. C’est bien connu, on ne peut pas être à la fois jolie, bien dans sa peau ET intelligente, ça se saurait si c’était vrai…

Une chose que j’ai réalisé il y a peu de temps est que la beauté ne se définit pas par le regard que les autres portent sur nous, mais par le regard que l’on porte sur soi-même. Lorsque l’on aime son corps et que l’on se trouve jolie, cela modifiera forcément notre façon d’être et le regard des autres sera modifié en conséquence.

Quoi de plus beau qu’une femme épanouie qui vit pleinement sa féminité ?

Ce qui m’aura le plus marqué au cours de ce week-end est l’authenticité des échanges. Ces femmes, toutes là pour différentes raisons, m’ont toutes sincèrement touchée. Et surtout, un grand merci à Rebecca et sa merveilleuse personnalité, qui nous a poussées jusqu’à nos derniers retranchements!

En bref, cet atelier est pour vous si:

  • Vous êtes une fille (désolée Messieurs)
  • Vous n’assumez pas votre féminité / n’en avez pas conscience
  • Vous voulez vous réconcilier avec votre corps
  • Vous assumez votre féminité et vous voulez l’exploiter
  • Vous désirez révéler la Beyoncé qui sommeille en vous
  • Vous avez envie de prendre du temps pour vous
  • Vous voulez faire une activité sympa entre nanas

Le prochain « comment je suis trop belle » aura lieu le week-end des 7 et 8 novembre.

Rassurez-vous Messieurs, des ateliers et cours ouverts à tous sont aussi organisés!

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter le site du collectif du pif, ainsi que leur page Facebook.

A très vite et d’ici là, prenez soin de vous,

Mandy

Photo: Marc Inthavong

 

PREFACE

Bonjour à tous et bienvenue sur Un brin de Mandy !

Je m’appelle Amanda, Mandy pour les intimes, j’ai 27 ans et je vis à Genève, petite ville du bout du lac Léman où il fait bon vivre!

Ayant toujours aimé écrire, j’ai peu à peu délaissé ma passion: pas le temps, trop de choses à faire, métro boulot dodo, bref… la spirale infernale du quotidien et toutes les excuses qui vont avec!

Cela fait quelques temps déjà que l’idée d’ouvrir un blog me trotte dans la tête, mais pour moi qui suis, malgré les apparences, une personne très privée et timide, passer ce cap représente beaucoup. Après avoir longuement réfléchi et posé tous les pour et les contre, je me suis finalement décidée! Avoir peur de se dévoiler est une chose, mais il est important de pouvoir exprimer sa créativité et de se lancer dans des projets qui nous font plaisir. J’en ressens de plus en plus le besoin. Et puis, après tout, tout cela a un côté très excitant !

Je vous invite donc à découvrir, à travers ma plume, des articles concernant l’actualité et les dernières tendances, mais aussi, des voyages, des coups de cœur, des coups de gueule, ainsi que des bons plans, conseils et astuces en tous genre! Sans oublier toutes les dernières news au sujet de l’incroyable famille Kardashian!

C’est bon… je rigole!

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire que j’en ai à vous écrire !

A très vite pour un nouvel article,

Mandy.

Photo: Naomi Laudani

Make Up: Marc Inthavong