COMMENT JE SUIS TROP BELLE!

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un article dans lequel je vais vous expliquer à quel point je suis trop belle (je garde ça pour une prochaine fois…). Il s’agit simplement du nom d’un stage de théâtre organisé par le collectif du pif, auquel j’ai eu la chance de participer, le temps d’un week-end caniculaire du mois d’août. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, ni à quelle sauce j’allais être mangée. Les seules consignes reçues  étaient de prendre une tenue dans laquelle je me sens à l’aise « pour les acrobaties », des chaussures à talons et une tenue dans laquelle je me sens « trop sexe ». Bon, et bien ça promet!

A mon arrivée, un peu stressée et de mauvaise humeur, je découvre, en haut des escaliers, une jolie brune aux yeux bleus. J’ai tout de suite compris qu’elle officierait en tant que maîtresse de cérémonie: c’était Rebecca.La féminité et l’image de soi étaient au cœur de ces deux journées: prendre conscience de sa féminité et l’accueillir à bras ouverts (ou du moins cohabiter pacifiquement); vivre pleinement sa féminité et en assumer toutes ses parcelles: tels étaient les mots d’ordre!

Comme ce stage était réservé aux filles, il est clair qu’on ne pouvait pas passer deux jours sans verbaliser un minimum (vous n’allez pas me contredire). Après avoir fait quelques exercices afin d’ouvrir nos chakras et de nous libérer de toutes les tensions accumulées au cours de la semaine, nous avons consacré cette première journée à des exercices ayant pour but l’exploration de nous-même, de nos émotions ou encore du regard que l’on porte sur soi. Notre féminité s’exprime, à premier abord, par notre physique, mais elle s’exprime également par notre façon d’être, comme notre sensibilité, notre gentillesse, ou encore notre empathie, pour ne citer que ces trois.

Après cette première journée riche en émotions, on est alors passée aux choses sérieuses en abordant notre façon de nous exprimer à travers notre corps. Battle de danse, chorégraphie sensuelle, duos de folie, cette dernière partie, très enrichissante (et aussi très drôle), nous a notamment permis de prendre conscience de nous atouts afin de nous en servir.

Cela fait déjà un petit bout de temps que je travaille sur l’image que j’ai de moi-même, sur ma relation à mon corps et ces deux jours ont été plus que bénéfiques. Au début, je dois avouer que j’étais plutôt « crispée », grande timide que je suis… « Non mais comment je vais faire pour me livrer à une bande d’inconnues? » Et puis les choses se sont faites naturellement, de manière progressive. Je me suis peu à peu laissée aller et suis gentiment allée au-delà de ma timidité et de mes limites (c’est le cas de le dire).

Notre corps étant le temple de notre féminité, il est important de l’aimer et de le chérir (jusqu’à ce que la mort nous sépare). Souvent, nos complexes divers et variés nous empêchent d’assumer notre féminité, mais surtout d’en prendre conscience, ce qui est malheureusement trop fréquent. Dans d’autres cas, on n’assume pas notre « bombassitude » car on a simplement peur de passer pour des écervelées ou d’être (trop) regardée, voire jugée. C’est bien connu, on ne peut pas être à la fois jolie, bien dans sa peau ET intelligente, ça se saurait si c’était vrai…

Une chose que j’ai réalisé il y a peu de temps est que la beauté ne se définit pas par le regard que les autres portent sur nous, mais par le regard que l’on porte sur soi-même. Lorsque l’on aime son corps et que l’on se trouve jolie, cela modifiera forcément notre façon d’être et le regard des autres sera modifié en conséquence.

Quoi de plus beau qu’une femme épanouie qui vit pleinement sa féminité ?

Ce qui m’aura le plus marqué au cours de ce week-end est l’authenticité des échanges. Ces femmes, toutes là pour différentes raisons, m’ont toutes sincèrement touchée. Et surtout, un grand merci à Rebecca et sa merveilleuse personnalité, qui nous a poussées jusqu’à nos derniers retranchements!

En bref, cet atelier est pour vous si:

  • Vous êtes une fille (désolée Messieurs)
  • Vous n’assumez pas votre féminité / n’en avez pas conscience
  • Vous voulez vous réconcilier avec votre corps
  • Vous assumez votre féminité et vous voulez l’exploiter
  • Vous désirez révéler la Beyoncé qui sommeille en vous
  • Vous avez envie de prendre du temps pour vous
  • Vous voulez faire une activité sympa entre nanas

Le prochain « comment je suis trop belle » aura lieu le week-end des 7 et 8 novembre.

Rassurez-vous Messieurs, des ateliers et cours ouverts à tous sont aussi organisés!

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter le site du collectif du pif, ainsi que leur page Facebook.

A très vite et d’ici là, prenez soin de vous,

Mandy

Photo: Marc Inthavong

 

2 Comments
  • Katia
    octobre 19, 2015

    ça donne vraiment envie de participer à ce cours!
    J’attends avec impatience de lire les prochaines aventures de Mandy 🙂

    • Mandy
      octobre 19, 2015

      Je ne peux que te le conseiller! C’était franchement top!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*