Dressing détox

New year, new me!

Non… je rigole… Je ne vais pas vous bassiner avec toutes les bonnes résolutions que j’ai prises pour l’année 2018, puisque je n’en ai simplement pas prises, à l’exception de continuer sur ma lancée de 2017 et surtout… de prendre soin de moi et faire les choses pour moi. Ne serait-ce pas le plus important après tout?

J’ai donc décidé d’entamer l’année 2018 par un sujet très sérieux… et surtout très utile! You’re welcome. 

Comme vous pouvez vous en douter, je suis une grande amatrice de shopping et j’ajoute régulièrement des pièces à mon dressing. Mais pour que ce dernier ressemble encore à quelque chose et aussi pour qu’il n’implose pas, je m’adonne à un grand tri au moins deux fois par année.  Une fois au milieu du printemps, aux alentours du mois d’avril, et une autre à l’arrivée du froid au mois d’octobre. Je le fais également avant de partir en expédition shopping voyage et ce, afin d’établir mes priorités en matière d’achats. C’est toute une organisation je sais… 

Cela me permet non seulement de me débarrasser de ces vêtements qui hantent mon armoire depuis des lustres, mais cela me permet aussi de dépasser le stade du « je n’ai rien à me mettre », puisque ce genre d’expédition fait souvent ressurgir des pièces dont j’avais carrément oublié l’existence.

Pour vous aider à faire le tri dans tout cela, je vous réserve quelques précieux conseils « made in Mandy » qui m’ont beaucoup aidée en situation de crise. Ces techniques précieuses m’ont vraiment permis de ressusciter quelques pièces, de recréer plusieurs looks et d’exploiter certains vêtements qui avaient été laissés à l’abandon. Cela m’a aussi évité de nombreux achats compulsifs, car lorsqu’on se rend compte de la quantité de chose que l’on détient, cela permet d’éviter d’acheter tout et n’importe quoi.

Le bordel organisé

Avant toute chose, je commence toujours par complètement vider mon armoire et ce, afin de rassembler mes vêtements par type. Je fais en effet plusieurs piles, ce qui me permet de me rendre compte du nombre de pièces que j’ai à double. Une fois que cette étape est passée, je dois vous avouer que je regrette toujours de m’être aventurée là-dedans tant ma chambre ressemble à Zara pendant les soldes un champ de bataille. C’est à ce moment-là qu’il faut m’armer de courage pour mener à bien cette mission impossible.

La règle des deux ans

Ce qui m’a toujours bien aidée lorsque j’hésite quant au sort d’un vêtement, c’est de me demander depuis combien de temps je ne l’ai pas porté. Si cela fait deux ans ou plus, et bien pas besoin d’y réfléchir plus longtemps, je lui dis BYE BYE BYE. A moins qu’il s’agisse d’un vêtement d’une certaine valeur financière ou sentimentale, ou encore d’une pièce réservée à des occasions bien spéciales comme des robes de soirée, je m’en sépare systématiquement. Si vous appliquez cette règle, vous êtes déjà très bien partis !

Les NON

Même si une bonne couturière, un bon cordonnier ou un propriétaire soigneux peuvent prolonger la durée de vie de vos vêtements, ils ne peuvent pas faire des miracles et il faut accepter que nos vêtements aient une date d’expiration. Il convient donc d’apprendre à leur dire au revoir. Au bout d’un moment, cela s’avère même nécessaire, car porter un pull troué ou des chaussures toutes abimées peuvent certes vous donner un look « hipster » super tendance, mais cela peut surtout faire négligé, et ça, ce n’est juste pas possible!

Les précieuses

Après avoir évoqué les pièces dont il faut se séparer, je voulais tout de même aborder celles qu’il faut absolument garder. Il m’est en effet souvent arrivé de jeter des vêtements et de le regretter quelques temps après… Lorsque je fais du tri, j’ai parfois tendance à m’emporter, au point de vouloir jeter tout et n’importe quoi… Gardez donc précieusement les vêtements dans lesquels vous vous sentez bien. C’est peut-être un peu bateau, mais je choisis mes vêtements, bien entendu en fonction de leur design, mais aussi parce que je m’y sens bien! Et lorsqu’on se sent bien dans ses vêtements, on se sent bien dans sa peau et dans sa tête et patati et patata.

Les basiques

Assurez-vous également de garder les essentiels. Parmi eux, je nommerai la paire de jeans slim noirs, le t-shirt blanc, la jupe crayon, la paire d’escarpins noirs intemporels et j’en passe… Je vous en dirai plus à ce sujet très prochainement!

Faire le tri, c’est bien beau, mais que faire des vêtements dont on ne veut plus? L’idéal, lorsque vous triez, serait de séparer vos vêtements en trois piles: ceux qu’on jette, ceux qu’on donne et éventuellement ceux que l’on souhaite revendre (dans un vide dressing par exemple).

Vous avez maintenant toutes les clefs pour démarrer 2018 le dressing et l’esprit revigorés !

J’espère que mes conseils vous auront été utiles et j’attends bien entendu de lire les vôtres!

Mandy

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*