Alver Golden Chlorella

 

Après quelques temps d’absence, j’ai décidé de faire mon come-back dans la blogosphère et de vous fournir un peu de lecture hebdomadaire! Je suis sûre que je vous ai terriblement manqué ! Si ces quelques mois m’ont permis de prendre mes marques dans ma nouvelle activité professionnelle, j’ai aussi eu la chance de tester une poudre miracle… Je vous vois venir… il ne s’agit pas de poudre blanche hein, mais d’une super poudre dorée! 

Comme vous le savez peut-être, il y a bientôt trois ans, j’ai décidé d’arrêter de manger de la viande et ai considérablement diminué ma consommation de poisson. Avant de prendre cette décision, je m’étais tout de même renseignée et informée quant aux bonnes habitudes à adopter pour ne pas souffrir de carences. Je n’ai malheureusement pas pu y échapper, mais j’essaie toujours de m’améliorer en développant par exemple mes connaissances culinaires. 

Même si je maîtrise de nombreuses recettes à base de protéines végétales, cela faisait un bon moment que j’étais à la recherche d’un complément facile à intégrer à mon alimentation. 

J’ai alors découvert la Golden Chlorella, créée par la start-up vaudoise « Alver Golden Chlorella », et ai immédiatement été séduite. Cette poudre, source de protéine durable 100% naturelle provenant d’une micro-algue, est un véritable super-aliment puisque hautement nutritif!  

En plus de contenir des vitamines B1, B2 et B6, ainsi que de nombreux minéraux et du fer, la Golden Chlorella a pour principal atout son importante teneur en protéines : une cuillère à café correspond à l’apport en protéines d’un oeuf, 200ml de lait ou encore 25gr de viande rouge. Une vraie aubaine pour les végétariens comme moi!

La Golden Chlorella est donc très facile à intégrer à vos repas et passe presque inaperçue, puisqu’elle n’a aucun goût et sa jolie couleur dorée se marie bien à celle de tous les aliments. J’avais essayé quelques poudres à la spiruline, mais même si je ne suis pas difficile, en consommer n’était absolument pas possible pour moi tant elles avaient un goût prononcé. Avec la Golden Chlorella, c’est de l’histoire ancienne, vous pourrez savourer vos plats préférés en y ajoutant un brin de protéines ! 

J’ai tout d’abord décidé de l’intégrer à mes smoothies et à mes soupes, puis à mes petits déjeuners en ajoutant directement de la Chlorella à mon granola maison! Cela me permet ainsi de me garantir un bon apport en protéines dès le matin! 

Comme cette poudre a un effet détox, je vous suggère de commencer par en consommer une demi cuillère à café par jour, puis de gentiment aller jusqu’à une cuillère à café complète afin de ne pas trop surprendre votre système digestif si vous voyez ce que je veux dire… 

A mes yeux, le vrai plus de la Golden Chlorella, c’est que j’intègre de la protéine végétale à mes repas très simplement, sans avoir à trop y réfléchir. Cela va d’ailleurs être d’autant plus facile, puisque la start-up vaudoise lance sa gamme de pâtes riches en protéines ce lundi 4 juin! Les amateurs de produits locaux seront ravis, puisque ces pâtes à base de farine de blé suisse sont produites à Apples dans le canton de Vaud.

Pour vous procurer les produits Alver Golden Chlorella, rendez-vous dans leurs points de vente, ou directement sur leur site internet.

Et pour terminer cet article en beauté, je vous propose ma recette de Golden « Granella » maison, extrêmement facile à réaliser.

Pour commencer, préchauffez votre four à 150 degrés.

Mélangez (dans l’ordre) : 

250g de flocons d’avoine

2 poignées d’amandes coupées grossièrement

2 poignées de noix de pécan coupées grossièrement

7 cc de Golden Chlorella

2 CS d’huile de coco

2CS de miel (ou sirop d’agave) 

Etalez le tout sur une plaque et enfournez environ 15 minutes. Le granola doit avoir légèrement doré. Je vous avoue que ma première tentative s’est soldée par un échec ou plutôt, par une fournée carbonisée, donc je vous suggère de surveiller la cuisson et sortir votre granola avant qu’il n’ait trop bruni, tout dépendra donc de votre four. Une fois que votre granola est prêt, laissez-le refroidir avant de le mettre dans un récipient hermétique. 

Cette recette vous servira de base, libre à vous d’ajouter les fruits à coque ou secs de votre choix, des pépites de chocolat ou encore des graines de lin. C’est vraiment selon vos préférences et vos besoins. 

Cela me permet d’avoir du granola pour environ une semaine, à raison d’une cuillère à café de Golden Chlorella par portion, soit l’équivalent d’un oeuf par petit-déjeuner. 

Belle semaine à vous et surtout… bonne dégustation! 

Mandy

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*